FANDOM


Les Métroïdes sont les représentants d'une espèce extraterrestre qui ont donné leur nom aux jeux de la série Metroid. Ce sont des ennemis récurrents de la saga, présents dans la majorité des épisodes à l'exception de Metroid Prime Hunters.

L'espèce à l'état sauvage est éteinte depuis les événements de Super Metroid, tous les métroïdes apparaissant ensuite sont et seront créées en laboratoire grâce à l'ADN de la dernière larve de SR388 maintenant décédée.

Biologie et caractéristiquesModifier

Ils ressemblent à des méduses flottant dans l'air. Ils sont gélatineux et ont des crochets grâce auxquels ils s'agrippent à leurs proies. Ce sont les espèces dominantes de SR388. Ils chassent toute forme d'énergie (électrique, mécanique, biologique) trouvée dans les organismes naturels ou synthétiques, et ne laissent derrière eux que leurs carcasses décédées une fois rassasiés. Ils sont très résistants aux armes conventionnelles (le rayon de Glace est nécessaire) et possèdent une grande capacité d'adaptation aux environnements étrangers. Selon les estimations, un petit nombre de Métroïdes lâchés sur une planète peuplée entraînerait l'extinction de toutes les formes de vie présentes.

C'est pour cette raison que les Pirates de l'espace s'intéressent à eux et ont essayé à de maintes reprises de les utiliser comme armes biologiques. Samus part sur SR388 dans le but de les exterminer à la source. Les analyses de Métroïdes natifs finissent par révéler une horrible vérité: la forme la plus commune est tout simplement le stade larvaire de l'espèce ! S'il existe des traces de mutations extrêmes déclenchées par les Pirates de l'Espace en utilisant des stimuli anormaux, SR388 semble être le seul environnement permettant une évolution naturelle des espèces.

Cycle de vie Modifier

Oeuf de Métroïde Modifier

Les œufs sont pondus par la Reine qui s'autoféconde (comme chez les escargots). Ils sont habituellement de forme ovale et sont recouverts d'une sécrétion qui se durcit de manière apparente dans des structures en forme de racine qui maintiennent les œufs fermement connectés au sol. À l'intérieur de l’œuf, il y a un enfant Métroïde en développement qui finit par sortir en éclatant violemment la coquille.

Enfant Métroïde Modifier

L'enfant a une forme de corps simple semblable à une méduse sans organes sensoriels visibles. Plus de la moitié de sa masse est composée de la membrane caractéristique de l'espèce et de quatre noyaux rouges. En dessous, il y a une masse de chair et / ou de muscle avec quatre petits crocs. L'organisme apparaît et se comporte relativement docile, bien qu'il soit très imprévisible parfois et peut attaquer sans avertissement.

Larve Métroïde Modifier

Vu généralement comme le Métroïde proprement dit, du fait d'être la première forme de Métroïde découverte par la Fédération. Sa physiologie est presque identique à celle d'un nourrisson, sauf que chaque aspect est beaucoup plus grand et plus vicieux. Ils ne peuvent être blessés qu'avec de l'armement lourd concussif (missiles ou super missiles) après avoir été gelé par le rayon de Glace. Les bombes de puissance peuvent également les blesser, bien que leur niveau d'efficacité varie considérablement. Comme une forme de chenille, de mite ou de papillon, la larve a un appétit vorace. Apparemment unique à cette étape et à la précédente, ils ont une grande réceptivité aux rayons bêta, ce qui les fait se diviser et se multiplier dans les 24 heures. Ce trait, ainsi que sa faim et sa forte susceptibilité à la congélation, font de la larve un choix préférable pour la recherche contrôlée sur les armes biologiques. On peut regrouper l'enfant et la larve métroïde sous la dénomination de stade larvaire.

Métroïde Alpha Modifier

Alpham.png

Le Métroïde Alpha a développé une immunité au froid. La perte de plusieurs noyaux au sein de sa membrane verte l'a rendu vulnérable aux armes lourdes. Un exosquelette blindé le protège partiellement. Cet organisme émerge de la mue de sa forme larvaire. Bien qu’agressif, il est relativement faible à ce stade, et ses nouveaux appendices n'ont pas encore atteint leur taille et force maximales.

Métroïde Gamma Modifier

Gammam.png

À ce stade, les Métroïdes peuvent désormais transférer des charges négatives de leur système nerveux dans les cornes, libérant des arcs électriques capables d'intercepter les tirs d'armes. La membrane contenant son noyau reste vulnérable, mais l'exosquelette du Métroïde Gamma s'est élargi, lui offrant une meilleure protection. Bien que ses jambes aient atteint leur taille maximale, il ne peut s'en servir pour se déplacer. En revanche, elles peuvent servir à capturer des proies et drainer leur énergie.

Métroïde Zêta Modifier

Zêtam.png

Après une transformation substantielle de son corps, la puissance et la défense du Métroïde ont grandement augmenté. Bien que le Métroïde Zêta ne peut plus voler en raison de son poids immense, ses nouvelles jambes sont suffisamment fortes pour le porter et effectuer de grandes pointes de vitesse. les bras peuvent délivrer de puissantes frappes, et ses glandes salivaires peuvent jaillir une substance hautement corrosive. Ses deux formes antérieures étaient semblables à une phase de chrysalide. L'abandon de l'exosquelette du Métroïde Gamma a marqué le début de l'âge adulte.

Métroïde Oméga Modifier

Omégam.png

Le superprédateur de SR388. Le Métroïde Oméga possède une force dévastatrice: un coup porté par ses griffes peut sérieusement blesser ou tuer de grands animaux, tandis que les proies les plus robustes sont projetées dans les airs. Malgré sa forme imposante, il peut grandir et utiliser son poids comme une arme. Les glandes de sa bouche enflamment sa salive, la transformant en un lance-flamme organique. Sa membrane s'est grandement épaissie; une puissance de feu maximale est fortement recommandée face à lui.Il s'agit du dernier stade du cycle de vie d'un Métroïde, et très peu d'entre eux y parviennent. Sa taille est le résultat de l'expansion rapide des muscles de sa forme antérieure atteignant des proportions énormes.

Reine Métroïde Modifier

Reinem.png

Le seul organisme Métroïde naturellement capable de procréer, la Reine est le cœur de l'espèce et la mère de tous les Métroïdes nés sur SR388. Son rôle dans la ruche a entravé sa mobilité, mais a cependant entraîné le développement d'un long coup et d'une énorme tête pour frapper à distance. Sa structure cellulaire indique qu'elle est très âgée, peut-être aussi vieille que le laboratoire où elle est installée. Avec le temps, les années écoulées ont renforcé son torse pour atteindre des niveaux impénétrables. Le codage génétique de la Reine est différent des autres Métroïdes, et elle a peut-être suivi un cycle de vie unique pour atteindre sa forme.

Autres formes Modifier

Dans la trilogie Prime, de nouvelles formes de Metroids apparaissent suite au contact avec le Phazon ou dus à des stimuli anormaux infusés par les Pirates de l'Espace:

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard